Rosacée

Bien que la rosacée soit diagnostiquée plus fréquemment chez les femmes, elle tend à être plus grave chez les hommes. Elle commence vers la trentaine ou la quarantaine et atteint son apogée entre 40 et 50 ans. Les symptômes de la rosacée se manifestent par l’apparition de rougeurs persistantes, la dilatation des vaisseaux sanguins ou l’apparition de papules et pustules sur les parties centrales du visage. De plus, lorsque la maladie se trouve à un stade avancé, le nez et d'autres parties du visage peuvent sembler hypertrophiés en raison d'une hyperplasie des glandes sébacées.

La rosacée est une maladie de la peau chronique. Toutefois, un traitement médical et des changements dans son mode de vie peuvent améliorer cette affection. Le dermatologue recommandera un traitement individuel en fonction de la sévérité des symptômes cliniques. Un autre élément important dans la gestion de la rosacée consiste à identifier et à éviter les « facteurs déclenchants » individuels (éléments provoquant des rougeurs ou une recrudescence des lésions de la peau). Les facteurs déclenchants bien connus sont les suivants : exposition aux UV, conditions climatiques extrêmes, consommation d’alcool, d’aliments épicés ou de boissons chaudes. Afin de minimiser les effets négatifs des facteurs déclenchants de la rosacée, il est suggéré : d’utiliser une protection adéquate contre les rayons UV (en appliquant régulièrement des produits de protection solaire possédant des filtres anti-UV très efficaces, par exemple) ; de rester à l'intérieur, dans un environnement frais, lorsqu'il fait très chaud dehors ; de porter des vêtements protecteurs, tels un chapeau à large bord ou une écharpe lorsque l'on est exposé à des conditions climatiques extrêmes ; de boire des boissons moins chaudes et de manger des plats moins épicés.

La peau étant très sensible, il est conseillé de n'utiliser que des produits de soins adaptés. L’application quotidienne de soins adaptés permettra de gérer la rougeur de la peau. Les soins du visage doivent commencer par une toilette du visage avec un agent nettoyant doux et dépourvu de savon afin de réduire les risques d’irritation associés à cette toilette indispensable. L’eau doit être tiède. Il est également important d’hydrater la peau avec une crème hydratante pour le visage non comédogène, dont l'indice de protection solaire est d'au moins 15, afin de protéger la peau contre les maladies induites par les rayons UV. De plus, certains produits contiennent des pigments verts complémentaires afin de neutraliser immédiatement l’aspect rouge du visage.